Le Bien-Être au Naturel

D’autres alternatives existent pour soulager et prévenir les gastrites naturellement et durablement…

1/ LE FENUGREC : ANTI-ULCÉREUX PUISSANT

Le fenugrec est une plante légumineuse méditerranéenne qui compte parmi les plus anciennes plantes médicinales de l’histoire de l’humanité. Épice très riche, elle  contient  du  phosphore,  du  fer,  du  soufre,  de  l’acide  nicotinique,  des alcaloïdes, des flavonoïdes, des glucides, des vitamines A, B1, C, du magnésium, du calcium, de la lécithine, des protéines (30 %), et des saponines stéroïdes qui contribuent à la synthèse du cholestérol et des fibres.

380_img1_fenugreek

=> Le fenugrec est reconnu pour ses effets antiulcéreux et stimulants de l’appétit

En effet, plusieurs études ont été menées afin d’étudier l’impact du fenugrec (Trigonella foenum graecum) sur l’ulcère gastrique1,2 notamment par rapport à des médicaments comme l’Oméprazole. Elles ont démontré l’action cytoprotectrice puissante des graines de fenugrec, grâce notamment à : – Ses mucilages et ses galactomannanes : avec des effets protecteurs avérés sur les muqueuses de l’estomac et de l’intestin, la fonction gastrique, l’intestin grêle et le colon. En effet, ils contribuent à apaiser l’inflammation gastro-intestinale en formant une sorte de revêtement sur les parois. – Une action anti-sécrétoire rapide et puissante : les actifs du fenugrec inhibent la sécrétion d’acide chlorhydrique par les cellules pariétales de l’estomac. – Un puissant effet réducteur de la peroxydation des lipides (induite par l’éthanol) et de la détérioration des globules rouges en maintenant l’activité des enzymes anti oxydantes (catalase et SOD). La peroxydation lipidique joue un rôle de premier plan dans l’inflammation de la muqueuse gastrique et la formation des lésions. Cette étude a par ailleurs prouvé que les graines de fenugrec sont plus efficaces que l’Oméprazole dans la prévention de la formation de ces lésions. Toutes ces observations montrent que les graines de fenugrec possèdent un réel potentiel anti-ulcéreux. Plus largement, le fenugrec est un reconstituant dans les cas d’asthénie, un stimulant du pancréas et un anti-inflammatoire. Les feuilles du fenugrec étant amères, elles tonifient le foie, stimulent sa production de bile et son expulsion par la vésicule biliaire (stimule l’excrétion biliaire du cholestérol tout en réduisant les taux sanguins de triglycérides et de cholestérol LDL). Enfin, le fenugrec pourrait également avoir, selon des études sérieuses, un effet préventif sur l’apparition du cancer du côlon, du sein et de la vésicule biliaire.
=> L’hydroxyisoleucine du fenugrec 
Des études menées par des équipes de chercheurs ont démontré que les graines de   fenugrec   contiennent un   acide   aminé   non   conventionnel,   la 4- hydroxyisoleucine,    aux    propriétés    insulino-stimulantes particulièrement intéressantes. En effet, en agissant sur la cellule pancréatique, cette molécule, qui n’existe ni chez l’homme ni chez l’animal, stimule la sécrétion d’insuline. Le principal intérêt de l’hydroxyisoleucine est que son action est très différente des   sulfonylurées,   agents insulino-stimulant   utilisés   actuellement   dans   le traitement   du   diabète,   puisqu’elle   ne   présente   aucun   effet   secondairehypoglycémiant. Bien   entendu,   seul   des   extraits 100 %   naturels   de fenugrec assurent l’apport utile de 20% d’hydroxyisoleucine.

2/ LA MÉLISSE : ANTISPASMODIQUE ET CHOLÉRÉTIQUE  La mélisse est cultivée depuis la Grèce antique pour ses vertus apaisantes et surtout ses propriétés digestives. Elle permet de réguler l’influx nerveux et donc réduire les spasmes de l’estomac et du colon.

Différentes études ont mis en avant les principes actifs de la mélisse, comme : – les aldéhydes terpéniques aux propriétés antivirales, calmantes et sédatives, qui sont également aussi des agents hypotenseurs, stomachiques, anti-inflammatoires et antibactériens, –  les  alcools  terpéniques,  avec  un  effet  neurotonique,  hépatostimulant  et immunomodulant, qui influent sur l’état émotionnel et psychique, – le carophyllène contenu dans les sesquiterpènes qui lui, possède des propriétés anti-inflammatoires, anticolitiques et antispasmodiques. Ces recherches ont permis à l’OMS, et d’autres organismes de santé (AEM, ESCOP), de valider les effets de la mélisse notamment dans le traitement symptomatique des  troubles  digestifs,  tels  que  douleurs  et spasmes  gastro-intestinaux  et ballonnements. En favorisant la sécrétion biliaire, elle contribue à une digestion harmonieuse et permet d’éviter ou soulager les nausées et vomissements. Son action  apaisante  permet  également  de  lutter  contre  la  tension  nerveuse  et l’irritabilité et facilite l’endormissement. 

melisse_medium

3/ LE PISSENLIT : DÉTOXIFIANT ET STIMULANT DU FOIE  Le pissenlit est une plante très riche en potassium, fer, calcium, cuivre, silice et manganèse. Il contient également des acides gras, de la choline (un nutriment important pour le foie), des vitamines du complexe B, des vitamines C, D et K ainsi que des flavonoïdes et des caroténoïdes.

Sa racine seule produit, en plus, de l’insuline et des sucres complexes, ainsi que des substances qui favorisent la multiplication de bactéries intestinales bénéfiques7. Le pissenlit a donc toujours été principalement utilisé pour traiter les troubles du foie et de la vésicule biliaire et pour son effet « détoxifiant » global : il a une action diurétique sûre et sans effets indésirables. Des essais menés ces dernières années ont   en   effet   permis   de   démontrer   que   le   pissenlit   permet   d’augmenter l’élimination  d’urine  et  la  production  de  la  bile  et  possède  un  effet  anti- inflammatoire.   Une   autre   étude,   datée   de 2006,   confirment   les   vertus antioxydantes, anticancer et antidiabétiques du pissenlit et de ses composés. Enfin,  des  essais  cliniques  préliminaires  indiquent  que  certaines  préparations contenant du pissenlit peuvent soulager les crampes intestinales, la constipation et la diarrhée.

220px-Pissenlit

4/ LA SAUGE : ANTI-BALLONNEMENTS ET STIMULANT DIGESTIF  ​La sauge est connue comme l’une des herbes les plus anciennement cultivées. Elle est une excellente source de vitamine K et de fer.

Elle  est  préconisée  pour  son  action  relaxante  et  antispasmodique  sur  les muscles de l’estomac et des intestins ainsi que sa capacité à augmenter la sécrétion de bile. Elle soulage donc les crampes d’estomac et joue un rôle gastro-protecteur (anti brûlures gastriques) et est particulièrement efficace contre les ballonnements et les gaz intestinaux. Des essais sur des rongeurs ont démontré que la consommation de sauge augmente de façon significative l’activité d’un enzyme antioxydant produit par le foie10. Elle contient deux composés phénoliques, les acides rosmarinique et de lutéoline qui possèdent des effets antioxydants. Elle est donc particulièrement recommandée pour soigner les troubles digestifs : digestion   lente   et   difficile,   vomissements,   ballonnements   et   fermentations intestinales. D’autres études ont par ailleurs mises en avant sa capacité à améliorer les fonctions cognitives et à diminuer l’agitation de personnes âgées atteinte de la maladie d’Alzheimer et de diminuer le taux de glycémie dans les cas de diabètes légers.

saugeOffi-1

Rétrolien depuis votre site.